Occupy Wall Street : Patchwork et Melting-Pot

occupy-wall-street-2Par Matthieu Le Crom –

Drôle d’atmosphère. Melting-pot hallucinant. Omniprésence policière. Bienvenue au Zuccotti Park de New-York, à l’angle de Broadway et Cedar St., à seulement deux blocs de Wall Street, symbole mondial du capitalisme exacerbé et de la spéculation sauvage. Se dressent ici les centaines de tentes des indignés d’Occupy Wall Street, mouvement fondateur qui a vu son modèle être repris dans la plupart des villes majeures d’Europe et d’Amérique du Nord.

La galerie photo complète

À arpenter les travées du campement, on éprouve uoccupy-wall-streetn étrange mélange de sentiments et d’impressions. Difficile à décrire. S’il semble exister une conscience générale d’appartenance à un mouvement commun, toutes sortes de personnalités et de revendications sont présentes au Zuccotti. Tout ou presque y passe : anti-OGM, anti-nucléaire, mouvement amérindien, protection des animaux, retrait des troupes US d’Afghanistan, collectif de sans-abris et, bien sûr, remise en cause sous toutes ses formes du système libéral et capitaliste. Jeunes, vieux, femmes, hommes, noirs, blancs, asiatiques, amérindiens, costume-cravate, hipsters, hobos, étudiants, chômeurs et artistes forment à eux tous le patchwork de la crise états-unienne.

occupy-wall-street-2

Tous ces indignés se sont rassemblés pour exprimer leur ras-le-bol d’une société considérée comme décadente, ayant érigé le one dollar bill comme noyau du système, reléguant l’humain au second plan. Malgré l’importance des revendications c’est dans un joyeux foutoir, entre deux concerts et prestations d’arts de rue, que sont menés des projets constructifs. Le Occupy Wall Street Journal a vu le jour, les tables rondes et autres think tanks citoyens sont légions et les médias du monde entier propagent les idées nées ici. Ce sont déjà près de 500 000 $ de dons qui ont été versés par des sympathisants anonymes à l’Alliance for Global Justice (AFGJ), association à but non lucratif à laquelle les indignés de Wall Street ont confié leur argent.occupy-wall-street-3

S’il n’est pas dit que le mouvement lancé à New York et désormais international aura le moindre effet sur la marche du monde, il est évident qu’il se passe depuis sept semaines au Zuccotti Park « quelque chose » qui dépasse ceux qui l’incarne. Il ne s’agira peut-être que d’alerter les opinions publiques de l’exaspération grandissante face au fonctionnement du système. Cependant, à l’heure de la globalisation de l’information c’est surement le meilleur moyen pacifique dont disposent les indignés pour ébranler l’édifice. Ces derniers jours, le mouvement a vécu ses premiers drames (arrestations, agressions) et s’apprête désormais à affronter un adversaire d’une toute autre nature. Son nom ? L’hiver…

 

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. arnaud dit :

    Occupy Wall street est financé par Soros. Cela en dit long sur la crédibilité du mouvement. Pas plus hypocrite qu’un anticapitaliste: tous ces gens profitent des bienfaits du capitalisme mais le critiquent quand même . Le capitalisme a juste réduit de moitié en vingt ans la pauvreté mondiale. Qu’ils aillent vivre au Venezuela, Zimbabwé, Erythrée, Cuba, Corée du Nord, Biélorussie,….s’ils aiment pas le capitalisme

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s